Quels dispositifs choisir pour payer moins d’impôts ?

Un contribuable paye différents types d’impôts au gouvernement chaque année. Avant tout, il y a l’impôt sur le revenu, la taxe foncière et l’impôt sur la fortune. Étant donné que la France est l’un des pays les plus soumis au monde côté fiscalité, il devient impératif de chercher des solutions pour payer moins. Heureusement que la législation en vigueur a prévu de nombreux dispositifs pour aider le contribuable à préserver ses avoirs en toute légalité.

Investir dans l’immobilier pour les dispositifs de défiscalisation

Si vous êtes désireux de payer moins en termes d’impôt sur le revenu, vous pouvez tenter l’investissement immobilier. Il existe désormais six dispositifs de défiscalisation qui vous permettent de payer moins d’impôts. Quatre d’entre eux concernent l’investissement dans le neuf. Il s’agit de la loi Pinel et de la loi Bouvard pour l’investissement en France métropolitaine. En revanche, si vous êtes plutôt intéressé par le placement immobilier en outremer, vous devez plutôt étudier la loi Pinel outremer et Girardin. Ceux qui veulent miser sur les bâtisses déjà existantes, ils sont touchés par la loi Malraux. Il existe en même temps une loi sur les Monuments historiques pour l’investissement dans l’ancien. Elles vous donnent toutes droit à un rabais dans vos impôts. Elles ont toutefois leurs propres conditions, chacune avec des plafonds spécifiques.

Le gain fiscal change donc d’un dispositif à un autre.

Donner pour payer moins d’impôts

À propos de votre impôt sur la fortune, vous pouvez effectuer des dons pour le réduire considérablement. Faire une œuvre de bienfaisance à certaines associations reconnues d’utilité publique vous permet de défiscaliser jusqu’à 75 % du montant payé. C’est aussi le cas pour les dons effectués aux ordres religieux et regroupements religieux. L’avantage est le même si vous êtes un membre d’un quelconque parti politique ou d’un syndicat.

Si devenir philanthrope ou syndicaliste ne vous intéresse pas. Vous pouvez encore vous tourner vers l’investissement en entreprise. Il suffit d’acheter des parts d’une start-up ou d’une société innovante. Si vous n’avez aucune notion dans ce domaine ou que vous craignez les risques que cela représente, optez pour l’adhésion à un fonds d’investissement. Vous avez le choix entre un FIP (Fonds d’investissement de proximité) ou un FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation) pour le faire.

Placer son argent dans un déficit foncier

Si vous êtes plutôt concerné par le montant de votre impôt sur le revenu foncier, vous avez la possibilité de placer de l’argent dans un « déficit foncier ». Cette opération financière consiste à acheter un bâtiment requérant des travaux de rénovation lourds. Cela signifie que vous devrez prendre en charge tous les travaux nécessaires à sa réhabilitation. Une fois terminé, cet immeuble doit obligatoirement être mis sous location à usage d’habitation. L’ensemble des dépenses effectuées en rénovation sera par la suite soustrait automatiquement des revenus générés par cette mise en location. C’est le cas, parce que ce sont des charges. Cela permet d’imputer jusqu’à 10 700 euros sur la totalité de vos revenus, et non seulement sur les charges foncières.