Investissement locatif : vos biens immobiliers sont-ils en danger face aux difficultés de Masteos et Immocitiz ?

La débâcle des startups Masteos et Immocitiz spécialisées dans l’investissement locatif “clé en main” fait trembler les particuliers ayant confié la gestion de leurs biens immobiliers à ces entreprises. Entre problèmes de trésorerie, contraction du marché et hausse des taux, le secteur traverse une zone de turbulences qui pourrait mettre en péril les investissements réalisés.

Masteos, Immocity… Des difficultés qui s’enchaînent pour les acteurs de l’investissement locatif

Masteos, start-up qui propose un service complet aux investisseurs allant de la recherche de biens à leur gestion, a demandé son placement en redressement judiciaire en janvier 2024. Sa consoeur Immocitiz avait déjà été placée en liquidation judiciaire quelques mois plus tôt, en octobre 2023.

Ces déboires succèdent à une période faste pour le secteur, porté par des taux d’intérêt historiquement bas. Mais la donne a changé en 2023. Entre la hausse des taux et la contraction du marché immobilier, les start-ups de l’investissement locatif traversent une zone de fortes turbulences.

Des indicateurs dans le rouge

Plusieurs facteurs expliquent les déboires de Masteos et Immocitiz :

  • Baisse de 20% du chiffre d’affaires de Masteos en 2023.
  • Division par 3 du volume du marché de l’investissement locatif dans l’ancien.
  • Hausse des taux de crédit immobilier jusqu’à 4,5%.
  • Règles du HCSF excluant les investisseurs locatifs du crédit.
  • Problèmes de trésorerie et difficultés de levée de fonds.

Ces différents éléments ont fragilisé les modèles économiques de ces jeunes pousses, les conduisant pour certaines à la faillite.

Des particuliers en quête de garanties

Les investisseurs ayant confié la gestion de leurs biens à ces start-ups s’inquiètent désormais du devenir de leur patrimoine immobilier. La perspective d’une reprise de Masteos leur offre une lueur d’espoir. En effet, si Masteos parvient à être repris, comme l’espère son président, les biens de ses clients devraient être préservés. La procédure judiciaire vise justement à trouver un repreneur capable d’assurer la continuité de l’activité.

À lire également  SCPI : Les sociétés qui promettent de beaux rendements en 2023

En revanche, la liquidation d’Immocitiz rend plus complexe la récupération des biens confiés. Les investisseurs devront alors entreprendre des démarches pour prouver qu’ils sont propriétaires.

Il reste à voir si d’autres acteurs de l’investissement locatif connaîtront le même sort alors que le secteur traverse des turbulences sans précédent. Les prochains mois diront si cette zone de fortes tensions est amenée à durer ou si le marché retrouvera un certain équilibre.

Ces articles pourraient vous intéresser

Leave a Comment

G&P vous aide à comprendre les aspects importants de la gestion de patrimoine.

Resources

Blog