La réforme des retraites secoue l’épargne : le PER garde le cap

Bannière 728x90

Contrairement aux attentes, la récente réforme des retraites n’a pas modifié les règles du Plan d’Épargne Retraite (PER). Publiée le 15 avril dernier, la loi de réforme des retraites laisse les solutions d’épargne-retraite inchangées.

Le PER : Une épargne toujours déductible des revenus imposables

Les versements volontaires sur le PER restent déductibles des revenus imposables, dans les limites réglementaires. Et c’est plutôt une bonne nouvelle ! On vous explique pourquoi.

Le report de l’âge de départ à la retraite et ses conséquences sur le PER

L’âge légal de départ à la retraite a été repoussé à 64 ans, décalant ainsi l’âge de déblocage du PER, sauf en cas de déblocage exceptionnel.

Ce report d’âge, progressif, s’appliquera aux générations nées en 1968 et après.

Les retraites anticipées peuvent quant à elles être prises deux ans avant l’âge légal, soit à partir de 62 ans (contre 60 ans précédemment), sous réserve d’avoir cotisé au moins 150 trimestres et avec l’accord de l’employeur.

Quel que soit votre situation, c’est une bonne nouvelle en ce qui concerne votre PER, puisque cela vous permet de cotiser 2 années en plus.

À lire également  Comment gagner plus à la retraite ? 7 astuces simples pour augmenter le montant de votre future pension

Une période de versement prolongée

Le déblocage du PER sera prolongé jusqu’au départ à la retraite, permettant aux titulaires de profiter de l’avantage fiscal du PER pendant deux ans supplémentaires.

Les titulaires du PER auront également deux ans supplémentaires pour effectuer des versements, augmentant potentiellement le solde final à liquider sous forme de rente ou de capital.

Un déblocage avec anticipation toujours possible pour les “carrières longues”

Pour les travailleurs éligibles au dispositif “carrières longues” (permettant un départ à la retraite avant 64 ans), le déblocage du PER pourrait se produire plus tôt, sans impact de la réforme des retraites.

La réforme des retraites : un catalyseur pour le PER ?

Actuellement, le PER est principalement souscrit par les cadres et les cadres supérieurs. Mais avec les avantages qu’il porte et l’allongement de la durée de versement le PER pourrait bien connaître un engouement tout particulier auprès de nouvelles catégories d’épargnants.

Le déblocage du PER facilité par la retraite progressive

Le PER peut être débloqué lors du passage en retraite progressive, un dispositif qui permet une transition progressive de l’emploi vers la retraite. Ce dispositif est donc une solution de choix pour ceux qui souhaitent préparer leur avenir en toute sérénité.

La récente réforme des retraites a indirectement renforcé l’attrait du Plan d’Épargne Retraite (PER), sans en affecter les règles principales. Malgré le report de l’âge de départ à la retraite à 64 ans, le PER conserve sa flexibilité et offre désormais une période de versement prolongée, promettant une expansion potentielle de ce dispositif déjà populaire.

À lire également  Livret A : Découvrez ce qu’il va vous rapporter en 2024 ! La réponse pourrait vous décevoir...

Points essentiels :

  • La réforme des retraites n’a pas affecté les règles du PER.
  • L’âge de déblocage du PER est repoussé à 64 ans, sauf exceptions.
  • La flexibilité du PER est maintenue, permettant des retraites progressives à partir de 62 ans.
  • La période de versement sur le PER est prolongée jusqu’au départ à la retraite.
  • Les travailleurs éligibles au dispositif “carrières longues” peuvent débloquer leur PER plus tôt.

Ces articles pourraient vous intéresser

Bannière 728x90

G&P vous aide à comprendre les aspects importants de la gestion de patrimoine.

Resources

Blog